En 2017 – 3 fois plus d’objets connectés que d’humains sur terre

Ces flots de données vont permettre de mieux gérer, et de mieux aider les populations qui seront toujours plus nombreuses dans les villes

Extrait de l’article :

« Les autorités se demandent aujourd’hui si le fait de rendre ces données publiques pourrait les aider à se décentraliser, fonctionner de façon moins cloisonnée et mieux assurer leurs missions », explique Steve Koonin, directeur du Center for Urban Science and Progress à l’université de New York. Cette ville a ouvert plus de 1.300 bases de données afin d’augmenter la transparence de sa gouvernance.