Les véhicules connectés comme nouveaux capteurs de la ville : Conférence sur les véhicules connectés

En 2020 9 voitures sur 10 seront connectées et représenteront 420 millions de véhicules.

Ces nouveaux vecteurs de données, vont permettre d’apporter de nouvelles informations, de remplacer des capteurs fixes et de compléter selon les thématiques les données issues d’autres types de capteurs.

IBM en partenariat avec PSA propose aux villes des services de données construits à partir d’analytiques et de modèles appliquées aux données issues des voitures

Ces services peuvent permettre de modéliser des cartes de bruit ou des cartes de pollution comme à Nice.

Dans d’autres villes nous travaillons sur les historiques des traces ‘Origine-Destination’ sur plusieurs jours pour identifier les parcours concernés dans des bouchons localisés sur certaines infrastructures.Une fois ces éléments connus, ils permettent d’apporter à la collectivité des éléments pour les aider à prendre des décisions auprès des acteurs concernés pour améliorer l’utilisation des infrastructures.

Dans d’autres projets en cours, nous travaillons sur le remplacement des études de déplacements qui étaient faites manuellement par la modélisation des flux issues de la récupértaions des données des voitures connectés, permettant d’apporter une connaissance temps réelle et évoluant dans le temps.

Alors que dans les Metropoles françaises plus de 50% de la mobilité se fait encore avec des voitures, elles peuvent déja apporter et apporteront dans les années qui viennent une source de données aditionelles pour faciliter la prise de décision des collectivités.