La sécurité : un enjeu vital pour le développement des territoires

img_0514

J’ai pu avec notre partenaire ENGIE-INEO expliquer pourquoi la Securité est un enjeu majeur des territoires lors de la Matinale Eco animée par Virginie Atlan à la Maison de la Métropole NCA à Paris.

Sans safe city, pas de smart city.

La thématique de la ‘sécurité’ pour un territoire est porteuse de différentes aspects.

Il s’agit tout d’abord de services qui contribuent à la protection des biens et des personnes par plus de sécurité préventive ou par une réction plus rapide à posteriori, il s’agit alors de vidéoprotection et de ses attributs ‘analytiques’ ( ce qui est contenu dans notre partenariat avec ENGIE sur cette question ), de plateformes de sécurité, voire de logiciels d’investigations.

Il peut aussi s’agir de mieux garantir la prédiction des risques naturels par la corrélation d’informations de sources internes, externes et ‘de résultats de simulation’ pour anticiper des évènements graves ( nous l’avons développé à Nice en 2015/2016 à partir de l’hyperviseur de la Metropole pour la question des innondations ) et avertir ainsi la population .

Enfin, il s’agit aussi de se protéger contre des risques informatiques, on parlera alors de ‘cybersécurité »‘ afin de protéger les informations et les système critiques.

Ces trois aspects apparaissent au niveau d’un territoire et doivent être considérés et traités.

En ce qui concerne la sécurité des biens et des personnes, IBM travaille sur la vidéoprotection et les logiciels d’investigation avec les « agences » nationales de sécurité en France et à l’étranger. En partenariat avec Ineo, filiale d’ENGIE  exploitant notamment le système de vidéoprotection de la ville de Nice et possédant plusieurs centaines de contrats, IBM, acteur du numérique et de la donnée, apporte les outils technologiques d’analytique permettant d’anticiper les événements.

Grâce à ces outils, on peut analyser les flux vidéos et détecter les anomalies, en temps réel ou à postériori, grâce à une recherche d’éléments distinctifs lancée par mots clés. Le but aujourd’hui est de mettre en place des outils prédictifs et corrélatifs et de passer 30 à 60% de flagrants délits relevés grâce à la vidéoprotection. Ainsi, on vient enrichir les modes d’alertes et d’anticipation et permet aux autorités locales de déployer les forces plus rapidement et de manière plus pertinente. Ce gain de temps est non seulement très précieux dans les situations de gestion de crise, mais il permet également un retour plus efficace et plus économique à la normale.

Du point de vue de la cybersécurité, nous évoluons aujourd’hui dans un contexte de scandales à répétitions révélant de multiples fuites et cyberattaques (+51% de cyberattaques en France en 2015 entrainant 28% de pertes financières) et où le cadre réglementaire évolue rapidement (GDPR, loir pour une Répulique Numérique). Il est devenu impératif d’aider aussi bien les états que les entreprises à transformer leur stratégies face à ces intrusions. Pour cela, IBM Security, leader du marché (avec 7,500 personnes protégeant plus de 12 000 clients dans 133 pays) met en place des stratégies de protection de la donnée, de mise en oeuvre de logiciels pour contrer les cyberattaques et constitue une base donnée des derniers virus dans le domaine de la sécurité.

Tout comme la mobilité, la sécurité est l’un des deux points d’entrée majeurs vers la ville intelligente, et contribue fortement à l’attractivité du territoire. Bien qu’elle reste un sujet délicat à aborder, par son biais « surveillance » plutôt que protection et sur toutes les questions liées à la protection de la donnée privée, la sécurité contribue à l’amélioration du mode de vie des citoyens et de leur satisfaction vis-à-vis du service public. En effet, selon un sondage TNS Sofres pour l’AMGVF, c’est la priorité n°1 des villes de plus de 100 000 habitants et une attente majeur pour 89% des Français.