Smart City – 10 idées pour 2019

En ce début de 2019, les bilans 2018 et les perspectives de 2019 se bousculent.

Quelles technologies vont se déployer ou émerger dans l’année, quelles leçons tirer de ces 12 mois, quels usages ont commencé à changer nos vies, quelles entreprises émergent ou ‘explosent’ sans qu’une telle évolution ait pu être anticipée.

Et pour les villes intelligentes ? Aurons-nous une cuvée 2019 qui changera le paradigme ? Qui permettra de passer à l’échelle ? 

Quels sont les 10 fondements et leviers des projets de Ville intelligente en 2019

17 oct 17 syntec numerique IMG_4115

1/ Les villes doivent s’adapter à nos nouveaux modes de vie : partage, engagement citoyen, utilisation permanente d’internet et des réseaux sociaux et majoritairement en utilisation mobile, télétravail, formation permanente en ‘MOOC’, volonté de consommer mieux et de produire moins de déchets et de CO² et une partie de la population qui se sent délaissée par la mondialisation et la métropolisation

2/ Le développement de nouveaux services numériques va se poursuivre et s’amplifier : multi-modalité, billettique unique, application de signalements, application pour appuyer le commerce de centre-ville, applications pour optimiser l’énergie ou partager ses capacités de stockage électrique, applications supportant les circuits courts d’approvisionnements, guichet unique, formalités administratives dématérialisées.

3/ Les habitants réclament d’être les acteurs de leur ville : applications de sondages, applications de concertation, applications de Co création et de discussions pendant les phases de projet…Les Civitech qui existent depuis plusieurs années, devraient trouver un nouveau souffle dans le contexte actuel en appui de la reconquête de la démocratie locale et de proximité.

4/ La ville doit être ‘plus facile’ : se déplacer avec le moyen de son choix – facile à trouver, partager et en connexion directe -, information permanente et à tout moment, information ‘poussée’ dans les domaines qui nous intéressent, alertes sur les risques ou les informations à ‘savoir’, partage facile des savoirs et échange favorisé dans des lieux adaptés Fablab – Datalab, les services de la collectivités doivent d’adapter à nos demandes et pas le contraire.

5/ La collectivité doit inclure le numérique et l’innovation permanente dans ses nouveaux services

6/ Les élus et les entreprises qui travaillent avec les collectivités doivent expliquer à la population et justifier leur respect des normes de la CNIL ou de la GDPR et les moyens utilisés pour ne pas inquiéter les habitants sur l’utilisation de données privées pour produire de nouveaux services.

7/ La collectivité doit utiliser le numérique et la ville intelligente pour réduire les dépenses ce qui sécurisera le bienfondé de la démarche.

8/ La collectivité doit créer les conditions pour susciter et animer l’écosystème privé et public qui peuvent apporter les solutions que les habitants attendent.

9/ La ville doit s’assurer de proposer des moyens favorisant l’inclusion numérique pour ne pas laisser des parties de la population à côté de ces améliorations.

10/ Enfin, la ville ou le territoire, ceci dépendant de la géographie, doit devenir la ‘plateforme’ de médiation et de collecte et stockage de données privées et publique pour aider au pilotage global des activités, permettre des alertes vitales et coordonner pour la population le développement concerté et harmonieux du territoire aligné sur des objectifs partagés.